Le Clan du Hameau, Tome 1 : Réveil

le-clan-du-hameau-tome-1-reveil-89838-250-400

Auteur : Karen Lad

Date de parution en France : 2010

Nombre de pages : 318 pages

Editions : Chat Lune

Genres et thèmes : Fantastique, Romance Paranormale, Expérimentation en laboratoire, loup-garou, Canada, France, Clan, Change-forme, Séquestration, Vampires.

Prix neuf en ligne : 15,00€

Synopsis :

Elie Vax, tout juste dix-huit ans, est sommée un peu rudement par ses tuteurs de trouver rapidement du travail et de quitter la maison. Élevée par son oncle et sa tante qui n’éprouvent aucune sorte d’affection pour elle, Elie s’exécute et réussit à dénicher un boulot au Canada. Elle part entretenir la maison de campagne d’un certain Monsieur Smith. Des choses bizarres se passent dans cette vieille maison, et bien qu’intriguée par le comportement étrange de Monsieur Smith et de son frère, Elie ne se doute pas qu’elle vient d’entrer dans un monde dangereux et fantastique.
Nul retour en arrière ne sera envisageable…

Mon avis :

Pour partir sans a priori sur ce livre, je n’ai pas relu son résumé avant de le commencer, ce qui m’a plongé dans le même esprit qu’Elie, concernant ses mystérieux employeurs -dont le prologue qui se passe de leur point de vue laisse entrevoir des trucs assez louches-. Au passage, POURQUOI ceux qui veulent passer inaperçus se font toujours appeler SMITH ?! Je sais bien que c’est un des noms de famille les plus usités dans le monde, mais quand même. J’ai eu une réplique de Pirates des Caraïbes dans la tête durant ma lecture, mais si, vous savez « Bienvenue à Port Royal, Mr Smith » ou « Smith. Smithy pour les intimes » ou quelque chose du style (j’adore Jack Sparrow, oui).

Bref, revenons à nos moutons. J’avais d’abord soupçonné un truc avec des vampires (quand un employeur vous demande durant l’entretien d’embauche votre type de sang, il y a de quoi vous poser des questions). Mais en fait, non. Bon, ils apparaissent dans le livre, mais plus tard. Je n’entrerais pas dans les détails pour vous laisser du suspens sur la nature des membres du clan du Hameau, mais je tiens à dire que l’univers de ce roman est riche en créatures merveilleuses et qu’on est loin de l’approche de Twilight. J’aurais plutôt tendance à faire un petit parallèle avec Rebecca Kean, niveau créatures.

« J’étais habituée à la solitude. J’appréciais la solitude.
Non, j’aimais la solitude plus, j’adorais la solitude.
Je le dévisageais avec une incertitude hargneuse. (…)
C’était totalement irraisonné.
Il me faisait oublier que j’étais censée adorer la solitude »

En tout cas, l’histoire est vraiment intéressante et je ne me suis pas ennuyée ! Les personnages sont assez attachants et l’auteur laisse de nombreuses affaires à boucler et de pistes à creuser. Je soupçonne certaines choses sur la famille d’Elie et ses dons, par exemple. Je n’ai, à vrai dire, qu’une déception. La romance. Samuel est un personnage masculin plutôt cool dans le style torturé -pour le coup, vu son passé, on peut comprendre – mais je trouve que leurs sentiments s’installent trop vite, que leur amour est un peu … faiblard. Je me suis dit durant ma lecture qu’il aurait pu tomber amoureux de n’importe quelle fille embauchée à la place d’Elie, pourvu qu’elle ait son « don ». J’exagère un peu, peut-être, mais c’est mon ressenti. J’espère que les prochains tomes me détromperont ! Toujours est-il que certains passages m’ont fait sourire, ce qui compense mes attentes romantiques, dirons-nous.

« -Je peux encore me lever toute seule. Et je sais même marcher. Il va vraiment falloir que tu te calmes, Seigneur Shere Kahn.
-Ne m’appelle plus comme ça, gronda-t-il
-Ne te conduis plus comme ça, lui répondis-je du tac au tac. »

Mince, je vous ai donné un gros indice … Tant pis ! J’espère que ça vous donnera envie de tenter l’aventure. Car c’est tout de même une bonne lecture pour les amateurs du genre !